La recharge rapide dans l’ensemble de la Suisse

C’est comme faire le plein, ou presque! Une recharge de 8 minutes, et vous avez 200 km d’autonomie en voiture électrique: la borne de recharge la plus rapide du monde, en service à Neuenkirch LU.

Par Max Fischer
Le parc de bornes de recharge Ionity, déjà opérationnel. (Philippe Rossier)
Le parc de bornes de recharge Ionity, déjà opérationnel. (Philippe Rossier)

Pour Markus Brokhof, Head of Digital & Commerce du groupe énergétique Alpiq, cette nouvelle borne de recharge est «le projet phare dans l’electromobilité». Et pour Remo Lütolf, CEO d’ABB Suisse et Lucernois, l’installation de Neuenkirch est «un projet qui sort vraiment du lot».

L’orage annoncé s’est bien dissipé ce soir-là. Mais la borne haute puissance a frappé comme la foudre: du haut de ses 350 kilowatts, elle est la première du genre en Suisse et l’une des premières en Europe.

Remo Lütolf (CEO d’ABB Suisse), Markus Brokhof (membre de la direction générale d’Alpiq), Marcel Mayer (directeur adjoint d’Alpiq E-Mobility), Thomas Lohmann (direction générale de Luzerner Raststätte), Franz Wüest (président du conseil d’administration de Luzerner Raststätte) et Christian Zeh (Head of DACH & CEE d’Ionity, de gauche à droite). (Philippe Rossier)
Remo Lütolf (CEO d’ABB Suisse), Markus Brokhof (membre de la direction générale d’Alpiq), Marcel Mayer (directeur adjoint d’Alpiq E-Mobility), Thomas Lohmann (direction générale de Luzerner Raststätte), Franz Wüest (président du conseil d’administration de Luzerner Raststätte) et Christian Zeh (Head of DACH & CEE d’Ionity, de gauche à droite). (Philippe Rossier)

La puissance ne vient pas seulement des bornes, elles se cache aussi derrière les exploitants: puisqu’ils commercialiseront tous des voitures 100% électriques à l’horizon 2020, les constructeurs automobiles VW + Audi + Porsche, BMW, Daimler et Ford ont lancé conjointement Ionity. D’ici 2020, cette entreprise installera 400 bornes de recharge ultrarapide sur les grands axes routiers européens.

Le CEO d’ABB Suisse, Remo Lütolf. (Philippe Rossier)

Pour son porte-parole Paul Entwistle, Ionity est un exemple à suivre dans la coopération entre les sociétés en Europe: «Des entreprises aux conceptions et aux critères différents se sont regroupées autour d’un objectif suprême.» Selon lui, les choses doivent bouger dans la protection du climat et de l’environnement. Le patron d’ABB souligne que 30% des émissions de CO2 proviennent du trafic routier.

Ionity ne va pas tisser n’importe quel réseau, mais le réseau le plus dense, de meilleure qualité et le plus puissant. Les bornes de recharge seront séparées de 120 km maximum. Partir pour le sud de l’Italie depuis Zurich sera donc aisément possible dans le futur.

À Neuenkirch, Ionity coopère avec le groupe énergétique Alpiq, fournisseur de l’électricité verte. Qui plus est: «Nous avons projeté, développé et installé le système en tant qu’entreprise générale», indique Marcel Mayer, directeur adjoint d’Alpiq E-Mobility.

Christian Zeh est aussi responsable pour la Suisse chez Ionity. (Philippe Rossier)

Les travaux se poursuivent à plein régime: «En juillet, nous installerons la prochaine borne de recharge de part et d’autre de l’aire de repos du Saint-Gothard». Au total Ionity prévoit d’implanter 10 bornes de recharge en Suisse. 80% du parc doivent entrer en service cette année. «La Suisse sera le premier pays dont l’ensemble du territoire sera couvert par des bornes de recharge», souligne Christian Zeh, Head of DACH & CEE d’Ionity.

Le cœur de la nouvelle borne de recharge de Neuenkirch vient d’ABB: le bloc de puissance s’appelle Terra HP. Où HP signifie High Power. Il s’agit des premiers systèmes à câbles refroidis par eau en Europe. Certes, il n’existe encore aucune voiture faite pour une telle puissance.

Dès la fin de l’année sera lancée l’e-tron, la première voiture électrique de série d’Audi. Celle-ci est équipée d’une batterie de 95 kWh. Pour une autonomie de 400 km. Grâce à la puissance de charge de 150 kW, dans des conditions optimales une borne ultrarapide sera capable de recharger sa batterie à 80% en 30 minutes.

Le modèle 100% électrique Audi e-tron sera commercialisé à la fin de l’année – en photo le prototype. (Audi)
Le modèle 100% électrique Audi e-tron sera commercialisé à la fin de l’année – en photo le prototype. (Audi)

L’année prochaine, Porsche fera monter les enchères avec sa berline sportive électrique Taycan. Le constructeur de voitures de sport fait passer la puissance de charge à 220 kW. Pour 500 km d’autonomie par recharge. Et seulement un quart d’heure pour la recharge. Juste le temps d’aller aux toilettes.

Les bornes de recharge Ionity utilisent la prise européenne standard CCS. C’est-à-dire qu’elles peuvent recharger toutes les voitures européennes. Et beaucoup de modèles ne provenant pas des constructeurs ayant investi dans Ionity. Les bornes de recharge Terra HP sont aussi compatibles avec le système Chademo, courant en Asie. Il suffit de leur ajouter un adaptateur. Selon le patron d’ABB, les systèmes finiront par être harmonisés, ce n’est qu’une question de temps.

Et, grande question: que coûte la recharge d’une voiture électrique? «Pour le moment, en guise de cadeau de bienvenue elle est encore gratuite», indique Zeh. Actuellement, des négociations sont menées avec des investisseurs, mais aussi avec des partenaires locaux. Plusieurs approches sont envisagées: des tarifs basés sur le temps, la facturation par kWh et les forfaits. Ou encore le «Plug and Charge»: le client branche le câble de recharge, et toute la procédure d’autorisation et de facturation entre la voiture et l’infrastructure de recharge est numérisée.

e-tron News

Technique, société, mobilité: restez à la page dans les domaines qui marqueront la mobilité du futur.